05.08.22

Les animaux sauvages détenus en captivité sont-ils malheureux ?

Les émotions sont une chose très subjective. Lorsque l'on considère même une personne proche de nous, nous sommes incapables de deviner ce qu'elle pense au fond d'elle. Comme pour les animaux, nous ne pouvons constater des manifestations extérieures telles que le rire, les larmes, si la personne danse, pleure ou chante.

Si l'animal ne peut pas, comme l'Homme, faire partie de ses états d'âme par la parole, il nous est possible d'observer son apparence pour en tirer des hypothèses : l'état de son pelage, sa bonne condition physique, son plumage propre et soigné, et l'absence de blessure sont des indications encourageante quant à son bien-être. Nous pouvons également analyser le comportement des animaux afin d'en savoir un peu plus sur leur confort : le fait que l'animal joue seul ou avec ses congénères, se détende, défende son territoire, nourrisse ses petits, respecte les soigneurs potentiels, et boive sans hâte, procède à une toilette délicate, etc.

Mais est-ce que même si l'animal semble heureux, ne regrette-t-il pas un peu sa vie de liberté dans son milieu naturel ?

Tout d'abord il est important de savoir qu'une seule partie infime des animaux des ménages actuels en Europe ont été repérés au cours de leur vie, arrachés à leur milieu naturel. Pour la plupart d'entre eux, ils sont né au zoo/cirque. De plus, il nous est impossible de savoir si un animal possède une mémoire capable de lui procurer des regrets d'une vie antérieure ou s'il dispose d'une imagination abstraite lui permettant d'imaginer un autre style de vie.

Il est faux de penser qu'un animal vivant dans une cage qui, d'après nos critères personnels, nous semble petite, est malheureurx et maltraité. Tout ce dont un animal a besoin est : un endroit sur lequel il peut se reposer, de la nourriture et de l'eau en suffisance, et un territoire sur lequel il peut s'établir et régner. Dans les parcs zoologiques et les ménageries, ces conditions de bien-être sont - normalement - remplies. Ces soins et cette attention, apportés aux animaux par les humains, empêchaient tout retour à la vie sauvage sans une préparation délicate et délicate. Les animaux pour lesquels tout a toujours été servi sur un plateau d'argent ne savent plus quels sont leurs proies et comment les chasser, quels sont les dangers et comment y échaper, comment défendre un territoire ou s'en procurer un et surtout, il a perdu toute peur de l'Homme.

Les ménageries et parcs zoologiques jouent deux rôles importants pour la protection des animaux. Surtout, ils sont une bibliothèque vivante pour le public. Ils permettent d'apprendre à connaître les animaux, et qui dit connaître, dit potentiellement aimer et avoir envie de protéger. Deuxièmement, ils acceuillent des animaux en voie de disparition tels que le tigre, le panda géant, le gorille des montagnes, le cacathoès à ventre rouge, sans doute plus en sécurité en captivité que dans leur milieu naturel à la mercie des braconniers, des changements climatiques et des catastrophes naturelles et/ou écologiques (feux de forêt, dégradation des sols, déforestation, innondations, etc.)

Women's www.aaaimitation.com.discover here datacozy.com.news https://www.feelreplica.com/.learn this here now luxury replica watches.published here replique montre.his comment is here repliki zegarków.see page swiss watches replica.like this luxury replica watches.Get More Info swiss made replicas watches.24 Hours Online swiss replica watches.50% off https://www.computerswatches.com/.you could look here replica rolex.check my source mutualfundswatches.com.image source https://www.epatekphilippe.com/.successful feeling bell and ross replica.Who makes the best https://www.richardmilleairbus.com.Visit Website best place to buy replica watches.he said fake rolex.Read Full Report realestatebellross.com.